L’étude de Dentu consulting et l’Assemblée des départements français, a révélé l’omniprésence des 101 départements français, sur le digital. Un classement a été établi selon la pertinence et leur présence sur les différents canaux. 

A travers ce classement, trois départements sont ressortis en tête : les Alpes Maritime, Paris et le Val d’Oise. Ce trio, fait partie des plus actifs sur le numérique.

21 critères ont été pris en compte via 3 dimensions :

  • Outils : présence des départements sur les différents supports,
  • Cibles : le dispositif doit être à destination des citoyens,
  • Contenus : le canal doit être capable de présenter un positionnement et mettre en avant leur rôle et comportement dans une démarche plus pédagogique.

La digitalisation des départements a une volonté sociale. A travers les différents outils, les départements veulent avant tout mettre les citadins au cœur des débats pour qu’ils s’investissent dans la vie citoyenne. Pour cela, la mise en place de chat est indispensable pour ouvrir le dialogue avec la population. Débats, conversations, sondages ou encore applications destinées aux citoyens sont désormais accessibles grâce à cette digitalisation. Favoriser l’échange avec les administrés est un des principaux enjeux à surmonter avec le digital.

Le classement des départements selon différents critères :

Critères d'évaluations de la digitalisation des départements

Classement des départements français

Le mobile friendly

Pour réussir cette digitalisation, les départements doivent s’adapter aux tendances et aux habitudes numériques de leurs habitants. Aujourd’hui, 60% des français accèdent à internet via mobile. Le mobile friendly est une tendance forte, qui optimise la navigation et l’affichage des blocs de contenus (images et textes) sur smartphone. Pour se démarquer, les départements français surfent pour la plupart sur cette tendance, notamment en adaptant leur site en responsive.