William Asselineau, chef de projet Business Intelligence / big data chez Atol CD a animé le 30 janvier dernier un webinar sur les tendances 2018 de l’informatique décisionnelle. Si vous l’avez manqué, nous vous invitons à regarder le replay sur notre chaîne YouTube et aussi le focus qu’il nous avait accordé il y a quelques semaines sur le big data !

Concernant les tendances 2018 de la BI, voilà les grandes lignes de son intervention :

Tendance 1 : l’intelligence artificielle

Elle sera omniprésente en 2018 ! L’émergence de logiciels de libre service / langage naturel devrait permettre de poser des questions plus nuancées, plus précises pour obtenir des réponses argumentées et contextualisées : le contexte et l’outil d’analyse seront au cœur des problématiques.

Tendance 2 : l’accessibilité des outils BI

Les outils de Business Intelligence vont être amenés à se simplifier encore davantage pour permettre une appropriation massive par les utilisateurs. Une automatisation des tâches répétitives et manuelles sera partie prenante de cette simplification. Les outils ne seront plus uniquement limités à la DSI, mais utilisables et adaptés selon les profils métiers.
Cette tendance n’est bien sûr pas nouvelle, mais aura vocation à s’accroître de manière significative dans les années à venir.

Tendance 3 : l’internet des objets [IoT]

En 2018, on passe manifestement d’une échelle expérimentale à une échelle commerciale, avec tout le volume de données qui va avec !

Tendance 4 : le cloud hybride …

On assistera sans conteste en 2018 à une adoption massive du cloud hybride à court terme qui permettra de renforcer la sécurité des données tout en les rendant plus flexibles et accessibles.

… qui mènera à la tendance 5 : le multi-cloud

Le multi-cloud repose sur l’usage parallèle de différents fournisseurs pour assurer une tarification avantageuse, une sécurité renforcée et une “scalabilité” quasi illimitée de la donnée.

Des tendances qui seront encadrées par un cadre légal strict dont on entend de plus en plus parler ces derniers mois, le RGPD et qui devraient amener à la création de nouveaux postes de Data Protection Officer (délégué à la protection des données) et le Chief Data Officer, véritables chefs d’orchestre de la donnée !

Pour rappel, le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) est paru au journal officiel de l’Union européenne entrera en application le 25 mai 2018. L’adoption de ce texte doit permettre à l’Europe de s’adapter aux nouvelles réalités du numérique. – www.cnil.fr

Replay du webinar